Le Club

logo_sas

C’est en novembre 1997 que Gérard Noury, Jean-Charles Porée et Olivier Bachet décident de créer la 25ème section du Saint Avertin Sports.

Lors de l’assemblée générale constitutive, on note le soutien de Michel Alvergnat (président du SAS Omnisports) et la présence de Jean-Gérard Paumier. Ce dernier, alors conseiller municipal, a déjà l’œil sur ce qui deviendra un club moteur de la ville.

59 licenciés en 1998, puis 80 en 1999… L’ascension est fulgurante. Forts d’un effectif expérimenté emmené par Patrice Noury, les hommes évoluent très vite au niveau de la 2 ème  division nationale (aux alentours de la 10 ème  place française). Les premiers jeunes arrivent, et il faut mettre très vite en œuvre des créneaux pour les accueillir et les encadrer de manière la plus adaptée possible. C’est Bertrand Haudegond qui sera le premier entraîneur du club. 2 séances de natation à la piscine de St Avertin la première année, puis 3 en 1999, le club trouve sa vitesse de croisière en 2000 avec les 5 séances possibles du lundi au samedi. En parallèle, sont proposées la séance à la  piste le mercredi soir et la sortie vélo du dimanche matin.

Après un premier résultat probant à la coupe de France des clubs (mais en masculin seulement) en 1998, avec une 30eme place parmi les 500 clubs français, les triathlètes St Avertinois seront focalisés sur le véritable challenge, celui de présenter une équipe femmes et une équipe hommes dès 1999. A ce petit jeu-là, ils s’illustreront avec une 12 ème, puis 10 ème, 8 ème  et enfin 5ème place en 2003. Les jeunes de talent entrent en scène, Cécile Lemesle, puis Guillaume Edely, aux portes de l’équipe de France.

2000 est aussi l’année où un premier étranger vient renforcer l’effectif : Boyd Conrick, australien de son état, vient passer 4 mois à St Avertin, hébergé chez les uns et chez les autres. 2001 verra l’arrivée d’un sud-africain, dans les mêmes conditions, celles de l’accueil et du partage, Alaistair Davies.

Côté organisation, le staff du club met en place de nombreuses manifestations. Se succéderont ainsi pas moins de 8 corridas (course à pied nocturne dans les rues de la ville un vendredi soir à une quinzaine de jours de Noël), devenues « Bol d’Air » depuis 6 ans déjà, mais aussi des épreuves pour les enfants (Triathlons et Aquathlons Avenir), où désormais, 200 enfants à chaque édition viennent courir sur des distances adaptées.

En 2001, l’équipe féminine remporte à Quiberon la finale de 2 ème  division, synonyme d’accession au plus haut niveau national, le « Grand Prix », championnat de France des clubs de 1ère division (constitué de 5 étapes en France de mai à septembre). Les demoiselles de St Avertin, emmenées par Céline Héchard, Cécile Lemesle, Margaret Gravat, puis Nathalie Pellegrini, Isabelle Orts, Karine Lemoine, comptent sur quelques renforts d’étrangères pour se hisser pendant 11 saisons dans le cercle très fermé du top 10 national.

Les présidents se succéderont également… Après Gérard Noury, Jean-Charles Porée, Julien Bourdet, Céline Ghezaiel, Philippe Gachignat, (David Hézard), et aujourd’hui Joëlle Desmet.

Côté entraîneurs, Bertrand Haudegond décide de quitter le club après 12 années de bons et loyaux services, il est remplacé par quelques maîtres-nageurs, avant que Mathilde Gaurin n’arrive pour reprendre l’ensemble des entraînements du club proposés aux licenciés.

Côté licenciés justement, après avoir passé le cap des 100 licenciés en 2001, la section flirtera avec la barre des 150 (2009 à 2013), sans jamais l’atteindre. Un léger flottement en 2014 avec le départ de certaines jeunes féminines dont l’avenir tri athlétique semblait prometteur pour alimenter notre équipe féminine (Lola Bachet à Metz, Marine Échevin à Châteauroux et Marine Noury à St Amand), la décision d’arrêter de participer au Grand Prix est prise. Le bureau voit une raisonnable position plutôt que de ne courir au plus haut niveau que grâce à des renforts étrangers dont les prestations devenaient « payantes ». Aussi, il est choisi de remettre les compteurs à zéro et de repartir plus modestement, en ajoutant un brin supplémentaire de convivialité.

Le rythme de croisière est atteint en 2015 avec de francs succès enregistrés à tous les niveaux (jeunes, moins jeunes, organisations…). Pour la première fois, le seuil des 150 licenciés est dépassé en 2016 avec une nouvelle équipe en place pour le bureau.

Les organisations aujourd’hui s’étoffent un peu plus puisqu’en plus du Bol d’air (janvier) qui a vu plus de 800 concurrents, le cross-triathlon à 2 et l’aquathlon avenir qui ont réuni près de 400 compétiteurs, le run&bike de Cangé et le triathlon de Veigné le dernier samedi d’août sont venus s’ajouter à la liste.

Nul doute que les St avertinois sauront relever ce nouveau défi.

La fermeture de la piscine pour rénovation en décembre 2016 n’a pas entamé le rythme des entrainements qui se sont adaptés, les piscines de Tours et de Joué les Tours nous accueillant provisoirement.

Un mal pour un bien murmurent certains licenciés… Après une année de disette, la commune sera en mesure de nous mettre à disposition une piscine neuve en septembre 2018, avec un local pour les sections utilisatrices qui rendra bien des services…

Avant cela, les triathlètes auront les 20 ans de la section à fêter en novembre 2017… Et pour ça, on sait qu’au nouvel Atrium ou à la salle des fêtes, les licenciés seront à la hauteur.

l’IronMan 70.3 d’Aix-en-Provence.

Une vidéo de présentation du SAS Triathlon 37 réalisée par Clémence :

Plus de détails sur le SAS Triathlon 37 :

Le bureau et les contacts…

Les entraînements…

Sport Santé…

Inscription…

 

Les commentaires sont fermés